La mode pour tendre vers la paix

ev Uncategorized

Roti Make, présidente de la ligue internationale de femmes pour la paix et la liberté (LIFPL) en Polynésie française a présenté, vendredi, un concours de mode sur le thème de la paix. Ce défilé ouvert à tous se déroulera le vendredi 28 juillet dans les jardins de la mairie de Papeete.

« Nous les femmes, cherchons à donner un caractère important à la paix sociale, politique, économique et culturelle. Dans quelques pays du monde, la guerre sévit et des femmes, des hommes et des enfants y meurent, ou sont mutilés et violentés. Nous devons être conscients que, dans notre pays, nous sommes dans un havre où la vie est aisée, malgré les violences conjugales et des injustices dans la vie sociale. Ce concours est un acte d’amour pour notre pays. »

C’est par ces propos que la présidente de la LIFPL en Polynésie, Roti Make a annoncé le premier concours de mode sur le thème de la paix. Ce concours ouvert à tous, femmes, hommes, enfants de plus de 10 ans, toutes ethnies confondues, sera l’occasion pour ces candidats de montrer au public, le 28 juillet dans les jardins de la mairie de Papeete, leurs créations et leur savoir-faire. Toutes les matières sont autorisées, tissu, papier, plastique pour réaliser la tenue qui représentera au mieux les vertus que véhicule la paix. Les stylistes devront s’inscrire au plus tard 5 jours avant le jour du défilé et fournir leur modèle pour gagner la somme de 100 000 Fcfp (environ 830 euros) pour le premier, 60 000 Fcfp (500 euros) pour le deuxième, 35 000 Fcfp (environ 290 euros) pour le troisième et des lots de consolation pour les autres participants. Ce concours de mode est à l’aube d’un projet international qui devrait naître dans peu de temps, où tous les pays représentés par la ligue des femmes se mesureront dans un concours international de mode.

Dix Polynésiennes à Londres

Les fonds récoltés pendant la soirée permettront à 10 femmes de la LIFPL en Polynésie de participer à la conférence internationale des femmes venues du monde entier, du 7 au12 septembre prochain à Londres (Angleterre). « Cet événement sera l’occasion pour les Polynésiennes sélectionnées de représenter au mieux notre pays en proposant des produits artisanaux. Ce sera également le moment de proposer aux autres élues de chaque pays des projets éducatifs comme la formation professionnelle, car les femmes que je rencontre tous les jours souffrent de ce manque de formation pour se réaliser en tant que femmes. Un autre projet nous tient à coeur celui du référendum pour l’indépendance. Cette demande est légitime car le peuple polynésien doit pouvoir se prononcer sur ce sujet. C’est un droit inaliénable pour chaque citoyen du monde. Vu que le pays et l’Etat ne font rien dans ce sens, nous n’hésiterons pas à faire appel à l’ONU », déclare Roti Make.

 

You May Also Like..

Faire du shopping pour bébé quand on est jeune maman

Les jeunes mamans fans de la mode se feront plaisir en faisant du shopping pour leur bébé. Bébé peut s’habiller […]

Choisir sa robe de mariée, mode d’emploi

Il y a différentes façons de trouver votre robe de mariée, même si vous avez un budget serré, vous pouvez […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *